Bandeau image
Cursus Sidemount
le 8 novembre 2013, par Stéphane Vincent

1er cursus français de Sidemount fondamental avec 3 qualifications spécifiques : plongeur, moniteur et instructeur.

 Qu’est-ce que la plongée Sidemount ?

Pourquoi ce type de plongée est-il amené à se développer.

Il ne s’agit pas à proprement parlé d’une technique nouvelle. Le Sidemount ou portage à l’anglaise existe depuis plusieurs années. Le but étant au départ pour les plongeurs spéléos anglais uniquement de franchir les étroitures ou ils ne seraient pas passés avec leur bi-bouteille.

Les bouteilles utilisés étant au départ en acier et les espaces exigus on était loin de se douter de ce que qu’allait pouvoir nous apporter ce type de montage. Cette relative confidentialité explique que cette technique soit passée inaperçue depuis de nombreuses années.

C’est Steve Bogaert qui lui donne ses lettres de noblesse en lui adjoignant une finesse d’exécution jusque-là inconnue. Il combine avec brio l’approche minimaliste issue de la plongée D.I.R (Do It Right) avec une configuration matérielle unique. Il obtient alors un plongeur à la fluidité extrême et dont les sensations se rapprochent par certain cote de celui de l’apnéiste.

Si la liberté de mouvement est inégalée ce n’est pas le seul avantage de ce type de montage.

La polyvalence du système est tel qu’il permet toute sorte de configurations et d’activités.

Que ce soit avec une seule bouteille avec ou sans flottabilité (monkey dive) en passant par des plongées plus engagées : profondes, multi-gaz (Extended Range, Trimix), spéléos ou autre pénétration technique en épave. Chacun y trouve son compte que ce soit en plongée loisir ou technique.

En autres avantages on trouve :

  • Amélioration de la gestion des risques. Toutes les robinetteries sont accessibles immédiatement en cas de givrage, débit continue ou rupture de tuyaux moyenne pression. La redondance est parfaite car chaque bloc peut être isolé indépendamment en cas de fuite de gaz.
  • Meilleur hydrodynamisme et diminution du volume d’air nécessaire au levage. L’ensemble du matériel étant plus léger sous l’eau cela permet de diminuer le volume d’air nécessaire à la flottabilité. Celui-ci étant plus petit l’élément gonflable offre moins de trainée et de prise au courant ce qui augmente encore l’ hydrodynamisme. Les bouteilles de plongée utilisées seront choisies de façon à avoir un poids apparent le plus favorable possible. Placées sur les côtes bien à l’horizontale elles savent se faire oublier et n’imposent aucune contrainte sur la position du plongeur qui lui reste bien à plat. Le Sidemount est sans doute la formation qui s’attache le plus à développer les sensations et la parfaite maitrise de la flottabilité.
  • Fractionnement des charges. Lors du portage chaque bloc étant transporté de manière indépendante-nous n’avons pas à doubler la charge sur le dos comme avec un Bi auquel il faudrait en plus rajouter environ 4kg d’accessoires supplémentaires.

- Avantage pour le voyageur. A possibilité équivalente et que ce soit en loisir ou en plongée technique le matériel Sidemount permet non seulement un gain de place mais également de poids dans le sac. Ce qui est un avantage non négligeable. Le plongeur technique n’aura plus à courir pour louer du matériel spécifique pas toujours disponible dans les coins reculés (Wing, plaque dorsale, Bi avec cerclage et manifold). Un simple harnais sans structure rigide et une enveloppe d’une dizaine de litres, suffisent à plonger sereinement avec deux bloc S80 (11,1L chaque). Ce même matériel sera aussi utilisé pour la plongée récréative avec une seule bouteille.

  • Avenir de la Plongée Sidemount : Au fur et à mesure des années le Sidemount a trouvé sa voie. Tout d’abord orienté vers la spéléo et la plongée technique. Il séduit de plus en plus le plongeur loisir pour qui il suscite un intérêt grandissant. Pleinement conscient de ce potentiel extraordinaire, de nombreux fabricants investissent pour développer ou améliorer du matériel spécifique. La FSGT n’est pas en reste et vous propose dès à présent le premier cursus Français dans ce domaine.

 L’importance des fondamentaux

Pour profiter pleinement des intérêts de cette configuration, il est primordial que les plongeurs aient une maîtrise satisfaisante des fondamentaux de notre activité.

Parmi ceux-ci nous trouvons : La flottabilité qui est étroitement associée à la Ventilation. Par une utilisation fine de notre respiration nous pouvons obtenir en permanence un contrôle précis de notre niveau d’immersion. La Propulsion c’est la propension à se mouvoir, se déplacer ou bouger efficacement en utilisant nos membres. Enfin nous avons l’équilibre c’est-à-dire la capacité à maitriser les changements de position de notre corps ou les maintenir. Ceux-ci peuvent êtres induits par des variations de positionnement de nos membres, par des mouvements fins ou une modification de la répartition des masses de notre configuration matérielle. Ce que nous savons moins c’est que si nous voulons une plongée en sensation et en finesse ces trois notions deviennent complètement interdépendantes et interactives. Le concept est simple, avant de faire un mouvement sous l’eau nous devrions à chaque fois avoir : « Une flottabilité correcte, Une bonne technique de propulsion et une assiette horizontale (Trim) ». Seul un juste équilibre entre ces trois notions et leur parfaite maitrise permet d’obtenir le résultat escompté. Si cette base n’est pas assez solide le plongeur peut prendre des défauts techniques qu’il conservera même en montant de niveau. Cela revient à monter des étages sur des fondations qui ne seraient pas assez solide. Conscient de ce problème certaines écoles de plongée ont même fixé en prérequis un cours sur les fondamentaux avant le passage de tout autre niveau. En plongeant ainsi et en menant ces petits efforts au quotidien nous finissons par obtenir le maximum d’efficacité.

[ Suivre la vie du site RSS 2.0 ] [ Plan du site ] [ Administration ]

Site réalisé avec SPIP logiciel libre sous licence GNU/GPL